FORUM DES ECOLES
 Contact   Retour à la liste des forums 
Identifiez-vous
 Mémoire et Citoyenneté
Choisissez un thème
1 - L'impossible oubli 2 - Terroristes ou résistants? 3 - Libération   
 
Cliquez sur un titre pour enrouler/dérouler le fil de discussion
 
Le massacre du 27 Juillet 1944
Sujet lancé par Christian le 27-03-2011
  
Ce jour-là, 5 personnes furent exécutées.
Visitez la page http://www.rivaudiere.fr/memoire/massacre.htm pour en savoir plus sur cet évènement.
Puis allez observer le monument aux morts de votre village ou de votre ville. Repérez les dates et voyez si des personnes sont mortes entre 1939 et 1945, puis menez l’enquête avec la classe et postez sur le forum.
Pour vous aider dans vos recherches, vous pouvez utiliser le document joint.
 
Le monument aux morts de Châtelaillon
Posté par CM2 de Chatelaillon le 15-04-2011
Bonjour, nous sommes la classe de CM2 de l’école Pierre JONCHERY. Nous habitons dans la commune de Châtelaillon-Plage. Nous avons regardé le monument aux morts.
Nous avons vu qu’il y avait 60 noms de morts inscrits sur le monument.
Il s’agit de :
- 42 soldats morts pendant la guerre de 1914-1948 ;
- 13 soldats morts lors de la seconde Guerre Mondiale (1939-1945) ;
- 5 hommes morts pendant la guerre d'Algérie (1954-1962).
Tous étaient originaires de Châtelaillon.
Monument aux Morts
Posté par Les minimoys du Château le 15-04-2011
Enquête ci-jointe.
Violette et la libération d'Oléron
Posté par Les bavards d'Oléron le 06-05-2011
 
J'ai interrogé mon arrière grand-mère qui vit en Dordogne. Elle m'a expliqué que pendant la guerre, les résistants utilisaient des noms de code pour ne pas être pris par les Allemands. En 1942, un réseau s'est organisé autour du village de mes arrière grands-parents, et le premier Violette s'appelait René Séguy, il était mon arrière grand-oncle. En 1943, il échappe de justesse à l'arrestation par les Nazis, alors son voisin et ami, René Tallet, devient Violette. C'est lui qui dirigera les opérations du Bataillon Violette qui va participer à la libération d'Oléron.
Un autre résistant célèbre, Capitaine Fred, de son vrai nom Alfred Dutheillet Delamotte, vivait à quelques kilomètres de chez mes arrière grands parents. Il a aussi participé à la libération de l'île d'Oléron et a écrit de nombreux livres sur la résistance.
Témoignage recueilli par Gatien
LA GUERRE 39-45 PAR ODETTE PETIT NEE NORMANDIN – OLERONNAISE
Posté par Les bavards d'Oléron le 06-05-2011
 

Madame PETIT avait 18 ans, elle était mariée et maman.

Pendant la guerre les gens pour vivre allaient chercher des bons (cartes) à La Mairie pour pouvoir aller acheter du pain, du lait, des légumes. Les gens qui avaient un peu d’argent  achetaient de la viande au marché noir.

Les gens pouvaient quitter l’île pour aller sur le continent par la navette mais il leur fallait une autorisation de laisser passer signée par les Allemands.

Tous les soirs il y avait le couvre feu, les gens devaient au moment où ils entendaient  la sirène rentrer chez eux et fermer tous les volets de leur maison.
Les ostréiculteurs avaient des jours pour aller à la marée, si les jours n’étaient pas respectés, les Allemands leur tiraient dessus pour leur faire peur et leur faire comprendre qu’ils devaient respecter les ordres.

Oléron était occupé par les Allemands. A la recherche des résistants, les Allemands fouillaient toutes les maisons à la recherche de personnes ou d’armes qui pouvaient être cachés.

Les Allemands vivaient à La Citadelle, que nos alliés les Anglais ont bombardée pour les faire partir. Mais comme il y avait beaucoup de civils, les Anglais ont arrêté les bombardements, c’est de là qu’ils ont évacué les malades et les enfants. C’est aussi à La Citadelle que les Allemands emprisonnaient les soldats français, les prisonniers avaient de la nourriture grâce à La Croix Rouge. La plupart des soldats Allemands étaient d’origine Polonaise,  ils étaient plus indulgents, plus gentils avec les Oléronnais.

Des Allemands ont été enterrés au cimetière du Château d’Oléron, mais il y a une dizaine d’années les familles Allemandes sont venues chercher les corps pour les rapatrier en Allemagne.

Jean MOULIN était le plus grand résistant de La France, mais Pierre WIEHN a été un personnage important dans l’histoire de la résistance à Oléron. D’ailleurs il a été arrêté par les Allemands et fut amené à Bordeaux pour être fusillé.

Quand la guerre fut finie les soldats Français ont débarqué sur la plage de Gatseau pour avertir de la bonne nouvelle et chasser les soldats qui restaient dans l’île. Avant qu’Oléron se retrouve sans Allemand il a fallu une bonne année.

La guerre à Oléron par Madame PETIT  s’est relativement bien passée car du moment que les ordres et les demandes des Allemands étaient respectés tout se passait bien. Cependant des hommes aussi bien Allemands que Français ont été tués. C’est pour cela qu’il existe à Gatseau et Grand Village un mémorial de ces hommes morts pendant la guerre.

Il y a un mois de cela Grand Village a été évacué car une bombe a été trouvée et la Séance de Déminage Français l’a fait sauter. D’ailleurs à ce jour des bombes sont toujours enfouies sur les plages et les bois de Grand Village et ses alentours, il faut faire attention si on voit un gros objet en métal, et prévenir un adulte ou les pompiers.

Morts pour la France à Saint Just Luzac
Posté par CM1 de St Just le 06-05-2011
 
Bonjour.
Sur le monument aux morts, nous avons relevé le nom de quinze hommes morts au court de la guerre 39-45.
Une des élèves de la classe s'est même rendu compte qu'il y avait un de ses grands-oncles qui apparaissait sur la liste.
Quinze, cela fait beaucoup pour un petit village comme Saint-Just !!
La guerre 1939-1945
Posté par Les grenouilles de Bourcefranc le 13-05-2011
 
Pendant la guerre il y a eu beaucoup de morts et de blessés.
Beaucoup de dégâts partout où les nazis sont passés .
Pourquoi cela est-il arrivé?
Il ne se sert à rien de se battre comme ça, de détruire. 
Les hommes qui ont vécu cette période ont eu du courage pour survivre, pour continuer à vivre malgré l'horreur. Ils ont été très courageux .

Eloïse